Chat with us, powered by LiveChat
 
Prenez un rendez-vous : 1-888-949-4949 | Trouvez votre location
Changer ma branche
|

Les insectes qui passent inaperçus et auxquels il faut faire attention

Abell Gestion Parasitaire

Certains insectes ont développé des mécanismes de défense et d’adaptation mieux que d’autres pour échapper à leurs prédateurs. Ils sont devenus pratiquement invisibles dans leur environnement. Ils possèdent des aptitudes de camouflage exceptionnelles qui les aident à tromper leur ennemi et à saisir facilement leurs proies. Parfois, ils sont présents dans votre propriété et se fondent dans le milieu naturel de votre jardin. Ces insectes jouent un rôle important dans l’équilibre et la prévention parasitaire naturelle. Veuillez donc poursuivre la lecture de cet article pour apprendre d’avantage sur le camouflage des insectes.

Les insectes-bâtons (les phasmes-bâtons)
On les surnomme «insectes-bâtons», les phasmes, ressemblent parfaitement à des branches. Ils se déplacent lentement. Leur camouflage remarquable leur permet de se cacher et d’échapper aux prédateurs tels que les oiseaux. On les trouve de partout en Amérique du Nord. Ils sont difficiles à démasquer. Le magasine «National Geographic» nous informe que les phasmes qui vivent en Amérique du Nord sont plus petits que ceux qui proviennent des régions tropicales. Le plus grand «insecte bâton» qui a été découvert jusqu’à maintenant, mesure 53 centimètre (soit 21 pouces)!

Si vous trouvez un insecte-bâton errant dans votre jardin, il est préférable de le laisser tranquille sans l’effrayer. Il ne fera aucun mal à votre jardin. Il suscitera plutôt de la curiosité de la part de vos invités qui seront ravis d’aller le découvrir et l’observer.

Les insectes-feuilles (les phasmes-feuilles)
D'autres insectes se cachent en imitant parfaitement les feuilles vertes des arbres et des plantes. En Amérique du Nord, les sauterelles katydides sont les plus communes parmi les insectes qui ressemblent à des feuilles. Selon l'Université de Floride, les sauterelles katydides se nourrissent principalement de feuilles d’arbres tels que les chênes. Parmi les prédateurs des sauterelles katydides figurent les grenouilles, les serpents, les chauves-souris, les oiseaux et les araignées.

Les chercheurs de l’université de Californie déclarent que les sauterelles katydides infligent des dommages considérables aux arbres fruitiers. Lorsque ces insectes sont nombreux, ils infestent et détériorent sévèrement les feuilles et les agrumes. Les sauterelles katydides sont contrôlées par des moyens chimiques. Toutefois, certaines espèces telles que les guêpes parasites sont utilisées pour réduire le nombre des sauterelles katydides.

Les membracides (les insectes épines)
En Floride, les membracides (insectes ressemblant à des épines de rosier) menacent certaines espèces d'arbres. Selon, les chercheurs de l’université de Floride, ces insectes endommagent les plantes de tamarin, les épines de Jérusalem connues aussi sous le nom de Parkinsonia aculeata et les palmiers dattiers. Puisque ces insectes se développent dans des climats chauds, ils sont donc capables de se reproduire pendant toute l’année. Cependant, les membracides ont tendance à se déplacer de manière irrégulière. Ces mouvements sporadiques sont encore mal compris par les scientifiques. À ce titre, de grands essaims de membracides peuvent apparaître et disparaître de façon imprévisible.

En raison de leur caractère aléatoire, les méthodes de lutte biologique sont généralement inefficaces. Si ces insectes infestent un milieu urbain, ils sont mieux contrôlés par des moyens chimiques. Une Agence professionnelle de lutte antiparasitaire possède les moyens et les capacités d’éliminer ces insectes.

À propos de l'auteur:

Abell Gestion Parasitaire est un chef de file canadien en matière de contrôle antiparasitaire, offrant aux entreprises et propriétaires canadiens des services efficaces, sécuritaires et fiables depuis 1924.

Articles Liés

Rendez-nous visite

Nos titres de compétence